Les dernières actualités

Les Cours MATIF

Blé MATIF

Déc 2018 197.75€/T   1.00
Mar 2019 201.25€/T   1.25
Mai 2019 202.50€/T   1.00
Sep 2019 186.25€/T   0.75

> > > Tous les cours du Blé MATIF

Colza MATIF

Fév 2019 368.75€/T   -1.25
Mai 2019 371.75€/T   -0.50
Aoû 2019 366.50€/T   -1.00
Nov 2019 370.00€/T   -1.25

> > > Tous les cours du Colza MATIF

Maïs MATIF

Jan 2019 173.75€/T   0.50
Mar 2019 176.25€/T   0.75
Juin 2019 178.75€/T   0.25
Aoû 2019 180.00€/T   -3.25

> > > Tous les cours du Maïs MATIF

Les cotations sont fournies par vwd group

Le Baromètre des marques

Logo de Fendt

Catégorie Tracteurs

Logo de New Holland

Catégorie Moissonneuses-batteuses

Logo de Horsch

Catégorie Outil de travail du sol

Logo de Monosem

Catégorie Semoirs Monograines

Logo de Manitou

Catégorie Chargeurs télescopiques

Logo de Rolland

Catégorie Remorques

Logo de Amazone

Catégorie Pulvérisateurs

Logo de DuPont

Catégorie Produits phytosanitaires

> > > Participez au baromètre des marques
> > > Voir les baromètres des mois précédents

Agriavis.com : le site militant de l'Agriculture. Donnez votre avis sur vos matériels agricoles, engrais, semences et plants, produits phytos, services...
Logo AgriAvis.com

Agriavis Forum,l'agriculture discutée par les agriculteurs!

Agriavis recueille l'avis des agriculteurs sur les matériels, semences et plants, engrais, produits phytosanitaires, services et produits pour les animaux qu'ils utilisent sur leur exploitation

Vous n'êtes pas identifié.

Les derniers posts

Discussion Réponses Dernier message
- ICQ...... 745495726 par thomasnavaro417
0 57 Aujourd'hui 08:38:32 par thomasnavaro417
0 39 Aujourd'hui 08:38:13 par thomasnavaro417
Bonjour à tous par pierre5255
7 1387 Aujourd'hui 08:37:08 par thomasnavaro417
problème fiat 570 par pierrick35
22 1738 Aujourd'hui 08:36:37 par thomasnavaro417
Arret de la production laitière par Aurel01  [ 1 2 3 ]
57 9722 Aujourd'hui 08:36:06 par thomasnavaro417

#1 01/02/2013 14:42:32

jarophar
Nouveau membre
Date d'inscription: 01/02/2013
Messages: 2
Sa cagnotte : 2

Le Jatropha est une plante des régions semi-arides dont on parle beaucoup depuis quelques années. Aussi appelée « Or vert », elle produit une huile aux propriétés comparables à celles du diesel.
Espace libre en Afrique sub-sahérienne de 1000 hectars pour projet de culture de jatropha avec la collaboration d'un agriculteur étranger expert,nous aurions besoin de votre apport dans tous les sens pour nous donner les astuces pour venir à bout du projet.Il faut signaler que la collaboration sera profitable pour les investisseurs après vente des récoltes à hauteur de 65%.

Alors que les ressources en pétrole se raréfient, l'homme cherche constamment des produits de substitution. Après le colza et le soja, le Jatropha semble bien être la plante d'avenir en matière de production de biocarburant.
Cette plante se présente sous la forme d'un arbuste à fleurs rouges et à feuillage coriace et vert foncé qui prolifère dans les zones semi-arides. Les baies et la sève sont toxiques et la plante n'est donc comestible ni pour l'homme ni pour les animaux d'élevage. Elle pousse à l'état sauvage dans de nombreux pays tels Madagascar, l'Egypte, l'Amérique centrale, l'Amérique du Sud ou encore l'Inde, le Cambodge, le Laos, et plusieurs pays du Sahel. 160 espèces de Jatropha sont actuellement dénombrées. Parmi celles-ci, certaines ont des vertus médicinales (huile purgative, racine utilisée contre la lèpre) mais le Jatropha se distingue surtout pour la production d'une huile dont les propriétés sont comparables avec celles du diesel.

Cette huile présente une grande viscosité qui se réduit lorsqu'on la chauffe pour devenir au delà de 110 degrés Celsius semblable au diesel. Une plante fournit chaque année de 1 à 4 kg de graines. Huit kilos de fruits donnent 1,5 litre de bio-carburant. Chaque graine contient environ 35% d'huile. Les arbustes produisent des fruits pendant 50 ans.
Plusieurs expériences de culture intensive sont menées actuellement par les pétroliers et les Etats à Madagascar et au Brésil notamment. D'aucun y voit une réelle perspective de développement pour ces pays économiquement fragiles. L'atout principal du Jatropha est en effet de pousser sur des terrains semi-arides dévolus à l'élevage extensif où l'agriculture traditionnelle dédiée à l'alimentation est réduite à son strict minimum.

La culture de cette plante n'entre donc pas en concurrence directe avec celle vitale de produits alimentaires. De plus, la culture du Jatropha permet de protéger les sols de l'érosion et de retenir l'eau. De culture facile, le Jatropha ne nécessite aucun entretien. Il peut vivre en plein soleil et supporte une température minimale de 10°C.

Le saviez-vous ?

Certaines espèces de Jatropha présentant des tiges renflées à la base sont surnommées plantes bouteilles. La plante est aussi appelée pignon d'Inde ou encore médicinier en raison de ses vertus  thérapeutiques.


cordialement

Hors ligne

#2 01/02/2013 16:22:29

webmaster
Administrateur
Date d'inscription: 28/11/2007
Messages: 3436
Son Agriavispace
Sa cagnotte : 2802

Re:

Si si, détrompez-vous... Le jatropha va bientôt rentrer en concurrence avec les plantes alimentaires puisque les chercheurs travaillent pour que ces dernières poussent aussi dans des endroits désertiques.

La preuve en est avec BASF qui a travaillé en partenariat avec Monsanto et qui commercialisera en 2013/2014 le "Genuity DroughtGard. Hybrids", premier maïs transgénique tolérant à la sécheresse.

Voir ici


"La critique est facile, l'art est difficile"

Hors ligne

#3 01/02/2013 16:38:00

SANRACIN
Membre
Date d'inscription: 03/12/2010
Messages: 2966
Sa cagnotte : 2958

Re:

Le mais qui resiste a la secheresse existe deja, enfin tout depend de l'objectif de rendement que l'on se donne mais j'ai de toutes facon de grand doute que l'on arrive a depasser les 50qx avec moins de 250mm d'eau

Hors ligne

#4 01/02/2013 19:37:55

sebymela
Membre
Lieu: 47
Date d'inscription: 05/04/2010
Messages: 2811
Son Agriavispace
Sa cagnotte : 2809

Re:

si je comprend bien , en france pour le jatropha , il fait trop froid icon_confused

Hors ligne

#5 01/02/2013 19:55:03

titian
Membre
Lieu: Aquitaine / Béarn
Date d'inscription: 04/11/2009
Messages: 923
Sa cagnotte : 923

Re:

Sans commentaires :

http://www.prolea.com/UNIP/fileadmin/in … p?id=11583

Communiqué du 19/02/2009
19 février 2009 - Sofiproteol
Création d'OLEOSUD, pour l'expérimentation des oléo-protéagineux dans les pays du SudEn créant Oléosud, Sofiprotéol renforce l’engagement de la filière française des huiles et protéines végétales dans le développement agricole des pays du Sud et lui permet de passer à une phase d’expérimentation sur le terrain.


L’accroissement de la demande mondiale en huiles et en protéines, dû en premier lieu aux pays émergents d’Asie, conduit à aggraver la dépendance des pays importateurs envers les pays producteurs de soja et d’huile de palme.


Pour des raisons à la fois environnementales et économiques, il paraît aujourd’hui crucial de diversifier les zones de production et les espèces végétales cultivées dans le monde. Cela devrait dans un premier temps diminuer la dépendance des pays importateurs tout en leur permettant d’organiser des filières créatrices de valeur ajoutée. La volatilité des cours mondiaux se verrait également réduite par l’ensemble de ces actions.


Une nouvelle étape dans un processus lancé il y a plus de 20 ans
Les agriculteurs français ont tenu à développer la production d’oléagineux (colza, tournesol, soja) et de protéagineux (pois, lupin, féverole) afin de réduire la dépendance de l’Europe envers ses importations d’huiles alimentaires et de protéines pour ses élevages. La filière, sous l’impulsion de l’interprofession Onidol, s’est tout naturellement impliquée dans la problématique de l’autosuffisance alimentaire des pays en développement, en s’appuyant notamment sur l’organisation Agropol.


En créant Oléosud, la filière, au travers de Sofiprotéol, souhaite poursuivre l’action engagée il y a plus de vingt ans et franchir un nouveau cap en ajoutant à la coopération technique menée par Agropol, l’expérimentation en tant qu’acteur sur le terrain.


Développer les cultures alimentaires et énergétiques, et faire émerger des filières locales
En s’appuyant sur l’expertise acquise par Agropol et par le Cetiom, le Centre technique des oléagineux, Oléosud identifiera en Afrique de l’Ouest et en Asie, un nombre limité de projets qui devront réunir les conditions nécessaires pour des cultures durables d’oléagineux.


Il s’agira de conduire des projets répondant à la fois aux problématiques alimentaires et énergétiques locales en expérimentant, par exemple, des cultures alimentaires comme le tournesol, en association avec des cultures destinées à la production d’énergie, comme le Jatropha curcas mis en place sur des terres peu appropriées aux cultures alimentaires.


Les agronomes de la société travailleront avec les organisations paysannes afin de mettre en place ces cultures, tout en veillant à leur bonne intégration au sein des systèmes agraires traditionnels.


Enfin, Oléosud s’attachera à créer avec les populations villageoises, les conditions nécessaires à l’organisation de filières, depuis les agriculteurs jusqu’aux transformateurs en passant par les organismes de collecte. Oléosud pourra aussi s’impliquer dans la conduite d’outils de transformation locaux afin de répondre aux besoins alimentaires et énergétiques des populations.


J'espère juste qu'une partie de mes CVO ne servent pas à financer cette merde qui tue l'agriculture de l'Ouest de l'Afrique via la célèbre Proléa et le FEDIL.


http://www.lafranceagricole.fr/actualit … -3327.html

Le Cniel (Centre national interprofessionnel de l’économie laitière) et Sofiproteol (l'établissement financier de la filière française des huiles et protéines végétales) créent le fonds de développement interprofessionnel des entreprises laitières (Fedil), «afin de soutenir la filière laitière qui doit continuer à s’adapter et à se structurer pour faire face aux mutations du marché», indique un communiqué diffusé vendredi. La création de ce fonds concrétise la décision de l’assemblée générale du Cniel du 14 mars 2007.


Ce fonds interprofessionnel sera doté de 15 millions d’euros pour les trois premières années de fonctionnement (2008-2010) par réaffectation d’une partie des cotisations perçues par le Cniel. «Il interviendra dans les entreprises de collecte et de transformation du secteur laitier, sous forme de financements de haut de bilan (capital, prêts à moyen et long termes, obligations…)», précise le communiqué.


Sofiprotéol assurera la fonction de gérant du Fedil et apportera son savoir-faire d’établissement financier à la filière laitière.


Pour l’interprofession laitière, ce fonds doit «notamment favoriser le lancement de projets innovants qui contribueront au développement futur du secteur».

Dernière modification par titian (01/02/2013 19:57:42)

Hors ligne

Pied de page des forums

Propulsé par PunBB & geek
© Copyright 2002–2005 Rickard Andersson
Traduction par punbb.fr

Les marques
Acheter john deere
Acheter Massey Ferguson
Acheter Beiser
Acheter Kverneland
Avis Quivogne
Avis Actisol
Avis Vicon
Avis Agrisem
Chambre agriculture
Les familles
Tracteur agricole
Charrue
Déchaumeur
Semoir
Remorque
Andaineur
Nitrate de chaux
Porte Caisson
Pomme de terre
Les produits
John Deere 7830
New Holland t6080
Massey Ferguson 165
Stihl ms 390
Agritel
Météo Plein Champ
Fiat 640
John Deere 6830
France agricole
Autres pages
Blé Matif
Colza Matif
Mais Matif
News agriculture
Annonce agricole
Vidéo agriculture
Dossier agricoles
Semance
Partenaires
Galerie photo : la Ferme des Acacias
bactérie
gaz à effet de serre
Vacances campagne
gps tomtom
Ferguson en Périgord
Annonce de matériels
Photos agricoles
Photos de matériels agricoles
Jardin potager
Agriculture Biologique
Le blog de l'UNIFA
Avagri
Lesagri61


Mentions Légales